OBJECTIFS

Au niveau de la Côte d’Ivoire, en dépit des récentes performances de l’économie, les efforts de développement demeurent plombés par la pression démographique et le poids considérable des personnes dépendantes. Avec une structure actuelle de la population prédominée par les jeunes (près de 4 individus sur 5 ont moins de 35 ans), on note pour 82 personnes dépendantes (de 0-14 ans et de plus de 65 ans), seulement 100 personnes en âge de travailler (15-64 ans). Il en résulte des charges sociales élevées, de faibles possibilités d’épargne et d’investissements productifs, et un faible Indice de Développement Humain.

La Politique Nationale de Population du Gouvernement ivoirien ambitionne de capitaliser l’autonomisation des femmes et la démographie pour récolter à terme, les avantages du Dividende Démographique en améliorant les possibilités économiques des femmes et des jeunes filles, et en réduisant de façon volontaire la fécondité. La mise en vigueur du projet SWEDD depuis Juillet 2015, répond favorablement à cette ambition, à l’instar des cinq (5) autres pays du Sahel bénéficiant de ce financement Banque Mondiale.


Objectif global

Accélérer la transition démographique (par exemple la réduction du taux de fécondité et de mortalité infantile) et réaliser ainsi les objectifs plus larges qui consistent à déclencher le dividende démographique (par exemple les avantages économiques et la réduction des inégalités entre les sexes dans la région du Sahel).


Objectifs spécifiques

- Améliorer le niveau d'autonomisation des femmes et des adolescentes en leur permettant d'accéder plus facilement aux services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité.
- Accroître la génération et le partage des connaissances, des capacités et de la coordination régionale.


Bénéficiaires finaux du projet

Les femmes et les adolescentes résidant dans les six pays du Sahel en priorité.
Viennent ensuite les enfants, les hommes, les travailleurs de la santé, les responsables gouvernementaux, les membres de la société civile, les leaders communautaires et religieux.

COMPOSANTES DU PROJET

Les interventions proposées par le projet sont articulées autour de trois composantes principales :

Composante 1 : créer une demande pour les produits et services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN) en favorisant le changement social et comportemental et l'autonomisation des femmes et des adolescentes par (i) une meilleure sensibilisation de la population sur ces services ainsi que par (ii) le renforcement du statut des filles et des femmes.
• Acteurs de mise en œuvre :
- Primature (ONEG),
- MPD (ONP),
- MEN (DMOSS),
- MSHP (PNSME, PNSSU)
- Ministère de la Promotion de la Femme de la famille et de la Protection de l’Enfant (DPED, DGE, DPAF) et - ONG


Composante 2 : renforcer les capacités régionales dans la fourniture d'éléments essentiels (produits et personnel qualifié) nécessaires à la prestation de services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle.
• Acteurs de mise en œuvre :
- MSHP (DPML, PNDAP, NPSP, DPPEIS, PNSME, INFAS)

Composante 3 : renforcer d’une part la sensibilisation et l'engagement politique en matière de (SRMNIN) aux niveaux régional et national, et d’autre part l'établissement des politiques ainsi que la capacité d'analyse des pays sur les questions de dividende démographique et la mise en œuvre du projet SWEDD.
Acteurs de mise en œuvre :
- MPD (ONP)

INDICATEURS DES NIVEAUX DE RESULTATS ATTENDUS

Autonomisation des femmes et des filles:

• Une diminution du taux d'abandon scolaire au secondaire chez les adolescentes participantes.
• Une amélioration des connaissances relatives à la santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN) chez les adolescentes participantes.
• Un engagement accru dans les activités de renforcement des connaissances pratiques et une augmentation des activités d’autonomisation économique chez les jeunes femmes participant au projet.


Accès aux produits contraceptifs de qualité:

• L'établissement d'un contrat-cadre régional pour l'achat des produits de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN).


Accès au personnel de santé reproductive et maternelle de qualité:

• Le nombre d'étudiants inscrits dans les centres régionaux (pour le recyclage ou la formation comme formateur sage-femme)


Engagement politique et capacité d'analyse des politiques :

• Le nombre de pays dotés d'un observatoire de dividende démographique qui soit fonctionnel et fasse partie du réseau de l'observatoire régional.
• Le nombre d'évaluations d'impact régionales achevées (liées à l'autonomisation des filles et à l'impact démographique)
• Le nombre d’évènements de niveau régional de partage de connaissance.